Facebook : 2 nouvelles initiatives de sensibilisation aux fausses informations en France

  • Une nouvelle campagne de sensibilisation sur Facebook pour aider les utilisateurs français à repérer les fausses informations
  • Avec le Fonds pour le Civisme en Ligne de Facebook France, tournée des plages de l’Info-Truck de l’ESJ Lille dans les Hauts-de-France

Aujourd’hui plus que jamais, Facebook s’efforce de rapprocher ses utilisateurs de sources fiables afin de réduire la propagation des fausses informations, notamment en ce qui concerne le COVID-19. D’importants investissements ont été réalisés pour supprimer les comptes et les contenus qui violent les standards de la communauté ou les politiques publicitaires de Facebook, réduire la propagation de fausses informations et informer les gens en leur donnant plus de contexte sur les publications qu’ils voient.

Afin de continuer à donner à tous les outils nécessaires pour prendre des décisions éclairées sur les informations qu’ils voient en ligne, Facebook déploiera dans les prochaines semaines une nouvelle campagne de sensibilisation aux fausses informations dans les pays d’Europe -dont la France-, du Moyen-Orient et d’Afrique. La campagne s’affichera sur Facebook à travers une série de publicités, et sur un site web dédié.

Imaginée en lien avec des partenaires fact-checkeurs, cette campagne a été articulée autour de trois questions pour aider à identifier les fausses informations :

  1. D’où vient cette information ? S’il n’y a pas de source, cherchez-en une.
  2. Que manque-t-il ? Lisez l’article en entier, pas uniquement les titres.
  3. Que ressentez-vous ? Les personnes qui diffusent de fausses informations essaient de vous manipuler.

Cette campagne s’inscrit dans la continuité de la mise à jour annoncée par Facebook la semaine dernière, visant à afficher une notification auprès des utilisateurs quand les articles d’actualité qu’ils s’apprêtent à partager datent de plus de 90 jours. Cela permettra d’offrir aux utilisateurs le contexte dont ils ont besoin pour décider de ce qu’ils doivent partager avec les autres sur Facebook. 

En partenariat avec Facebook, l’ESJ Lille fait la tournée des plages pour sensibiliser aux fausses informations

Dans le cadre de son Fonds pour le Civisme en Ligne, Facebook soutient le projet Newstruck de l’ESJ Lille, le premier camion-régie  qui propose aux jeunes une expérience immersive en offrant le matériel et les conditions d’un studio TV, radio, d’une régie son ou encore d’une rédaction web. 

Du 13 au 24 juillet, le Newstruck de l’ESJ Lille sillonnera les côtes des Hauts-de-France pour sensibiliser le public aux enjeux des fausses informations. Avec un groupe de jeunes des quartiers prioritaires du Nord aux commandes, le Newstruck effectuera quatre étapes sur les plages de Dunkerque, Calais, Wissant et Boulogne-sur-mer. En partenariat avec des acteurs culturels ou de loisirs locaux, les jeunes réaliseront des reportages et animeront des interventions d’éducation aux médias. A chaque étape ils installeront leur plateau TV sur des lieux emblématiques partenaires, comme le musée portuaire à Dunkerque ou Nausicâa à Boulogne-sur-mer. C’est pour eux le final d’un pré-apprentissage de 3 mois sur les métiers des médias et du numérique. 

Ce projet s’inscrit dans le cadre du Fonds pour le Civisme en Ligne de Facebook France, une initiative lancée en novembre 2018 et dotée d’un million d’euros, destinée à soutenir les projets de lutte contre les discours de haine, contre le harcèlement et pour la promotion de l’esprit critique. En octobre 2019, Facebook avait dévoilé les lauréats de sa deuxième édition du Fonds, dont le Newstruck de l’ESJ Lille, qui avait, lors de la première édition du Fonds, formé près de 3 000 jeunes et 200 professeurs sur l’ensemble du territoire.

Que ce soit dans le cadre de la pandémie COVID-19 ou au-delà, Facebook continuera à travailler avec les experts du secteur et les utilisateurs pour s’assurer que tout est fait pour lutter contre les fausses informations, et que les utilisateurs disposent des ressources dont ils ont besoin pour identifier les contenus douteux en ligne, et s’en prémunir. 

Pour aller plus loin sur le sujet :

  • Campagne de sensibilisation en France avec l’AFP dans le cadre de la crise Covid-19 : Nous nous sommes associés à l’AFP, notre premier partenaire fact-checker dans le monde, pour développer une campagne vidéo pédagogique visant à sensibiliser le public à la désinformation liée au Covid-19.
  • Nous avons créé le Centre d’information sur le coronavirus (COVID-19), qui figure en haut du fil d’actualité, afin de fournir une place centrale où les gens peuvent obtenir les dernières nouvelles et informations ainsi que des ressources et des conseils pour rester en bonne santé et soutenir leur famille et leur communauté.
  • Nous avons présenté un live avec Bibliothèque Sans Frontières pour sensibiliser les utilisateurs aux fausses informations
  • Pour plus d’informations sur la deuxième édition du Fonds pour le Civisme en Ligne, cliquez ici
  • Pour plus d’informations sur le Fonds, cliquez ici
  • En chiffres (avril 2020) : 
    • Nous avons redirigé près de 2 milliards d’utilisateurs vers des informations émanant des autorités de santé publique, à travers notre centre d’information Covid-19
    • Plus de 350 millions d’utilisateurs ont cliqué sur nos messages pédagogiques pour en savoir plus sur Facebook et Instagram
    • Au cours du mois d’avril, nous avons affiché des avertissements sur plus de 50 millions de publications Facebook, sur la base de 7 500 évaluations de nos partenaires fact-checkeurs. 
    • Lorsque les utilisateurs voient ces étiquettes de mise en garde, dans plus de 95% des cas, ils ne vont pas plus loin et ne consultent pas le contenu.


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, ajuster et mesurer les publicités et offrir une expérience plus sûre. En cliquant ou en naviguant sur le site, vous nous autorisez à collecter des informations sur et en dehors de Facebook via les cookies. Pour en savoir plus, notamment sur les contrôles disponibles : Politique d’utilisation des cookies