Facebook soutient les efforts des experts de santé publique en matière de vaccination

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence l’importance des mesures de prévention sanitaire. Bien que les experts en santé publique s’accordent à dire que nous ne disposerons pas d’un vaccin contre le COVID-19 approuvé et largement disponible avant un certain temps, il existe des mesures que les gens peuvent prendre pour rester en bonne santé et en sécurité. Cela inclut la vaccination contre la grippe saisonnière. 

C’est pourquoi, Facebook annonce aujourd’hui de nouvelles mesures qui s’inscrivent dans le prolongement de ses efforts visant à soutenir la vaccination :

  • Le lancement d’une nouvelle campagne d’information sur le vaccin antigrippal sur Facebook, avec de nouvelles fonctionnalités qui offrent plus d’informations sur le vaccin
  • L’interdiction des publicités qui découragent la vaccination
  • La collaboration avec les partenaires de la santé à travers le monde autour de campagnes visant à augmenter les taux de vaccination

 « Les vaccins ont toujours été une priorité mondiale pour l’UNICEF, et le seront encore plus alors que le monde continue à lutter contre le COVID-19. Pour sauver des vies, il est essentiel d’accroître la demande de vaccination dans les communautés du monde entier. Notre collaboration avec Facebook s’inscrit dans le cadre de nos efforts visant à lutter contre la désinformation sur les vaccins et à partager des informations impactantes et rassurantes sur la vaccination » selon Diane Summers, conseillère principale, Acceptation et demande de vaccins, à l’UNICEF.

 Aider les gens à se faire vacciner contre la grippe 

 Les responsables de santé publique recommandent que le maximum de personnes se fassent vacciner contre la grippe chaque année. Cette année, ils estiment qu’il est particulièrement important de minimiser le risque de simultanéité de la grippe et du COVID-19. Pour les y aider, Facebook redirigera les gens vers des informations générales sur le vaccin antigrippal et sur la manière de l’obtenir, notamment sur l’endroit le plus proche pour se faire vacciner aux États-Unis, à l’aide de son outil de santé préventive. Facebook inclura également dans le fil d’actualité et dans le centre d’information sur le COVID-19 des rappels sur le vaccin antigrippal et les ressources des autorités sanitaires. Cette campagne débutera aux États-Unis cette semaine, et sera étendue à d’autres pays et complétée de nouvelles fonctionnalités dans les semaines à venir.

 Interdire les publicités qui découragent la vaccination 

 Aujourd’hui, Facebook lance une nouvelle politique mondiale qui interdit les publicités décourageant les gens de se faire vacciner. Facebook ne veut pas de ces publicités sur sa plateforme.

 L’objectif est d’aider les messages sur la sécurité et l’efficacité des vaccins à atteindre un large public, tout en interdisant les publicités contenant des informations erronées qui pourraient nuire aux efforts de santé publique. Facebook interdit déjà les publicités comportant des fausses informations sur les vaccins, qui ont été publiquement identifiées par les principales organisations mondiales de santé, telles que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) des États-Unis. Désormais, si une publicité décourage explicitement une personne de se faire vacciner, Facebook la rejettera.

 Les publicités qui militent pour ou s’opposent à la législation ou aux politiques gouvernementales en matière de vaccins, y compris le vaccin contre le COVID-19, restent autorisées. Facebook continuera d’exiger que toute personne ou organisation diffusant ces publicités y soit autorisée, et continuera d’inclure à ces publicités une étiquette « sponsorisé par », afin que les gens puissent savoir qui en est l’auteur. Facebook affine régulièrement son approche en matière de publicités portant sur des enjeux sociaux, afin de tenir compte des débats et des discussions sur les sujets sensibles qui se tiennent sur Facebook. Les vaccins en font partie. Si Facebook peut restreindre l’application de ces politiques dans certains domaines, il peut l’étendre dans d’autres.

 Amplifier la voix des acteurs de la santé publique

 Les taux de vaccination étant encore faibles dans de nombreuses régions du monde, Facebook collabore avec les organisations mondiales de santé publique dans le cadre de campagnes de sensibilisation sur les vaccins. Facebook travaille notamment avec des organisations comme l’OMS et l’UNICEF sur des campagnes d’information de santé publique visant à augmenter les taux de vaccination. Facebook collabore également avec le réseau de sécurité vaccinale de l’OMS pour former et soutenir son réseau de partenaires vaccinaux afin d’utiliser Facebook pour diffuser des messages de santé publique au plus grand nombre de personnes possible.

Insights for Impact, qui fait partie du programme Data for Good de Facebook, en collaboration avec CrowdTangle, va étendre son partenariat avec l’UNICEF et d’autres organisations à but non lucratif pour partager des informations agrégées provenant de messages publics afin de mieux comprendre comment les gens parlent des vaccins. Facebook analysera cette conversation publique à travers les genres, les tranches d’âge et les régions. Les premiers résultats du pilote de Facebook de diffusion de messages sur les vaccins avec l’UNICEF dans dix pays montrent que les organisations à but non lucratif peuvent utiliser ces informations agrégées provenant de publications publiques pour renforcer la confiance du public dans les vaccins. L’extension de ce programme aidera les partenaires de Facebook à fournir un contenu sur les vaccins à de nombreuses communautés différentes.

 Facebook continuera à soutenir les efforts de vaccination dans le cadre de ses efforts pour aider ses utilisateurs à rester en bonne santé et en sécurité.



Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, ajuster et mesurer les publicités et offrir une expérience plus sûre. En cliquant ou en naviguant sur le site, vous nous autorisez à collecter des informations sur et en dehors de Facebook via les cookies. Pour en savoir plus, notamment sur les contrôles disponibles : Politique d’utilisation des cookies