Le Gouvernement français lance deux chatbots sur WhatsApp et Messenger pour partager des informations et recommandations sur le Coronavirus

Face à la crise du Coronavirus, faciliter l’accès des citoyens aux informations vérifiées des autorités publiques et sanitaires constitue un pilier central dans la lutte contre la pandémie actuelle.

Dans ce contexte, le Gouvernement français, en collaboration avec Facebook, met en en place sur les messageries WhatsApp et Messenger deux services d’information dédiés au Coronavirus.

Copie d’écran de l’agent conversationnel disponible sur WhatsApp
Copie d’écran de l’agent conversationnel disponible sur Messenger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces deux “agents conversationnels” (chatbots) automatiques en français – accessibles gratuitement, 24h sur 24h, 7 jours sur 7, à tous les utilisateurs de WhatsApp et Messenger – visent à fournir au plus grand nombre les dernières informations officielles, ainsi que des conseils et recommandations sanitaires, afin de limiter le risque d’engorgement des standards téléphoniques des services de santé français.

Cette initiative, qui contribuera à la lutte contre la propagation de fausses informations relatives au COVID-19, permettra également d’encourager les citoyens à respecter les mesures de confinement et d’accompagner au mieux les Français durant cette période.

Ces services vont permettre à leurs utilisateurs de recevoir les réponses des autorités aux questions les plus fréquentes sur le Coronavirus. Ils fourniront également des informations clés sur de nombreuses  thématiques, comme les mesures de précaution à respecter, comment se protéger et protéger les autres, les symptômes de cette infection, comment s’organiser pendant le confinement, comment aider les autres, ainsi que les derniers chiffre sur la situation sanitaire en France ou des précisions sur les dernières annonces gouvernementales. 

Pour accéder au service sur WhatsApp, il suffit aux utilisateurs d’enregistrer le numéro +33 7 55 53 12 12 sur leurs téléphones portables ou de cliquer sur ce lien et de débuter une conversation WhatsApp. Le service Messenger est accessible en engageant une conversation depuis la page Facebook du Gouvernement.

Un menu apparaît sur l’écran de l’utilisateur qui peut dès lors très simplement naviguer dans les des différentes options du service et y trouver toutes les informations pertinentes, et des liens vers les sites des autorités françaises. Les utilisateurs peuvent très facilement partager ces messages avec leurs proches en utilisant les fonctionnalités de ces deux messageries. 

Ces deux services en français sont lancés quelques jours après le lancement de la version francophone de l’agent conversationnel Health Alert sur WhatsApp par l’Organisation mondiale de la Santé, mis en service en anglais le 20 mars dernier. Ce service est accessible en cliquant sur ce lien ou en envoyant “Salut” au +41 22 501 72 98 sur l’application WhatsApp.

Ils viennent s’ajouter aux initiatives d’autres autorités et organisations non gouvernementales à travers le monde – comme les gouvernements britannique, indien et de Singapour, les ministères de la Santé israélien et sud-africain, KOMINFO en Indonésie sur WhatsApp, l’UNICEF, les ministères de la santé argentin et pakistanais sur Messenger – qui ont également développé en collaboration avec Facebook des services de messageries sur WhatsApp et Messenger à l’attention de leurs concitoyens. Au cours de l’avant-dernière semaine, ce sont plus de 100 millions de messages qui ont été adressés par ces organisations aux utilisateurs de ces services sur WhatsApp.

Le service proposé sur WhatsApp a été développé avec le partenaire de Facebook Infobip qui a accompagné plusieurs projets similaires dans différents Etats à travers le monde sur le Covid-19. Le chatbot lancé sur Messenger a lui été développé avec l’entreprise Clustaar.


:

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, ajuster et mesurer les publicités et offrir une expérience plus sûre. En cliquant ou en naviguant sur le site, vous nous autorisez à collecter des informations sur et en dehors de Facebook via les cookies. Pour en savoir plus, notamment sur les contrôles disponibles : Politique d’utilisation des cookies