Coronavirus: nos premières initiatives en France face au COVID-19

Face à la pandémie de Coronavirus, Facebook a pris au cours des dernières semaines une série de mesures participant à l’effort des autorités de santé internationales et françaises pour protéger et informer ses utilisateurs à travers le monde.

Permettre aux utilisateurs d’accéder à des informations officielles des autorités :

  • L’affichage d’un message dans le fil d’actualité de l’ensemble des utilisateurs de Facebook en France, ​ainsi que dans les pays dans lesquels l’Organisation mondiale de la Santé rapporte des cas de contamination entre individus : dans les pays où l’Organisation mondiale de la Santé a signalé des cas de transmission de personne à personne et des décès, nous affichons des messages vers le haut du fil d’actualité des utilisateurs incluant un lien vers le site dédié de l’Organisation mondiale de la Santé ou le site dédié des autorités locales (site dédié du Gouvernement français en France).

  • L’affichage d’un message spécifique sur Facebook et Instagram en cas de recherche portant sur le Coronavirus :  lorsque les utilisateurs recherchent des informations liées au virus sur Facebook ou tapent sur Instagram un hashtag lié au Coronavirus, nous faisons apparaître un message d’information contenant un lien vers le site dédié du Gouvernement français.

  • L’affichage en priorité des comptes de l’OMS et de l’UNICEF sur Instagram : sur Instagram, en cas de recherche relative au Coronavirus, nous affichons désormais en haut des résultats les comptes officiels de l’Organisation mondiale de la Santé et de l’UNICEF pour permettre aux utilisateurs d’accéder facilement à des informations sanitaires crédibles.

  • L’attribution à l’Organisation mondiale de la Santé ainsi qu’à d’autres organisations à travers le monde d’autant de coupons publicitaires que nécessaire pour partager aux utilisateurs des informations sanitaires vérifiées ;

Lutter contre la propagation de contenus nuisibles qui font peser un risque sur les utilisateurs et les tentatives de tirer profit de la situation actuelle :

  • Le retrait des contenus nuisibles sur nos plateformes incluant des allégations fausses ou des théories de conspiration qui ont été signalées par les principales organisations mondiales de santé et les autorités sanitaires locales et qui représentent un danger pour les utilisateurs. En particulier, Facebook se concentre sur les contenus qui visent à décourager le traitement médical ou la prise de précautions appropriées. Cela inclut les contenus relatifs à de faux remèdes ou méthodes de prévention – comme le fait que la consommation d’eau de javel guérit le coronavirus – ou les contenus qui créent une confusion sur les ressources sanitaires disponibles. 
  • L’interdiction de diffuser sur nos plateformes des publicités et annonces pour des masques médicaux : il est désormais temporairement interdit de diffuser sur nos plateformes, comme Marketplace par exemple, des publicités et annonces pour des masques médicaux. Les équipes de Facebook sont pleinement mobilisées pour retirer ces publicités et annonces de nos plateformes.
  • La lutte contre les publicités pour des produits qui font référence au Coronavirus de manière à créer une panique ou qui laissent entendre que ces produits constituent un remède ou empêchent les contaminations :  Facebook a mis en place une nouvelle politique visant à protéger les utilisateurs contre ceux qui tentent de tirer profit de cette situation d’urgence à des fins financières. Cela signifie que nous interdisons les publicités qui font référence au Coronavirus de manière à créer la panique ou qui laissent entendre que les produits concernés constituent un remède ou empêchent les contaminations. Par exemple, les publicités pour les masques faciaux qui laissent entendre que ce sont les derniers disponibles ou qui prétendent qu’ils sont garantis pour empêcher la propagation du virus ne sont pas autorisées sur nos plateformes.

Lutter contre la diffusion de fausses informations sur nos plateformes :

  • La lutte contre la diffusion de fausses informations sur nos plateformes : notre réseau international de fact-checkers (Le Monde, Libération, AFP, 20 Minutes et France 24 en France) poursuit son travail d’examen des informations relatives au Coronavirus circulant sur nos plateformes. Ainsi, lorsqu’une information est qualifiée de fausse ou partiellement fausse, nous limitons sa diffusion sur Facebook et Instagram, et affichons sous ces contenus les informations correctes de nos fact-checkers. En moyenne, cela permet de réduire la distribution de ces fausses informations d’environ 80%. Nous envoyons également des notifications aux utilisateurs qui ont déjà partagé ou tentent de partager ce contenu pour les avertir qu’il a fait l’objet d’un fact-checking par l’un de nos partenaires.

Toutes ces mesures ont fait l’objet de communications récentes de la part de Mark Zuckerberg sur son compte Facebook personnel sur lequel il fait régulièrement le point sur les efforts de Facebook dans la lutte contre la propagation du Coronavirus.

En particulier, Mark Zuckerberg a récemment présenté des éléments nouveaux concernant le développement d’outils scientifiques développés par la Chan Zuckerberg Initiative qui a permis de séquencer en quelques jours le génome entier du Coronavirus.

L’ensemble de ces mesures et initiatives sera revu au regard de l’évolution des situations sanitaires locales et internationales.



Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu, ajuster et mesurer les publicités et offrir une expérience plus sûre. En cliquant ou en naviguant sur le site, vous nous autorisez à collecter des informations sur et en dehors de Facebook via les cookies. Pour en savoir plus, notamment sur les contrôles disponibles : Politique d’utilisation des cookies